Sunday, October 23

communiqué de la SSJB

la plainte de la Société Saint-Jean Baptiste envers Pierre Mailloux est accompagnée d'un communiqué de presse affiché sur le site de la SSJB, que l'on peut lire ici :

http://www.ssjb.com/web/show_news.php?subaction=showfull&id=1127843447&archive=&template=

Voici mon incomplète réplique:

SSJB:
Le médecin a prétendu appuyer sa thèse sur des « études américaines » qu’il n’a pas pu identifier et qui attribueraient aux Noirs et aux Autochtones un quotient intellectuel inférieur à cent.

COMMENTAIRE:
il a identifié ces études le lendemain de la diffusion de TLMEP dans son émission de radio. De plus ce genre d'études concluants à une hiérarchie raciale moyenne dans les tests de QI sont nombreuses.

RÉF:
http://faculty.ncwc.edu/toconnor/301/301lect04.htm
THE RACIAL BIAS CONTROVERSY
Another controversy is the intelligence-race connection. African Americans (as well as some other minority groups), on average, score about 15 points below those of European ancestry on intelligence tests. Many studies have consistently found (and there's no getting around the fact) that the average IQ of an African American is 85 while the average IQ of a white American is 100, and that one in five African Americans have an average IQ of 75 (Seligman 1992).

http://vdare.com/blog/092204_blog.htm#b2
In contrast, 105 studies of 6,246,729 individuals found an overall white-black gap of 1.10 standard deviations. So, the white-Hispanic gap appears to be about 65% as large as the notoriously depressing white-black gap. (...)
Source: Roth, P. L., Bevier, C. A., Bobko, P., Switzer III, F. S. & Tyler, P. (2001) Ethnic group differences in cognitive ability in employment and educational settings: a meta-analysis. Personnel Psychology 54, 297-330.



Mais j'imagine que Mailloux ne se tient pas au courant de l'actualité alors il n'en parle pas régulièrement. Les spécialistes de la question s'entendent sur les résultats des tests, ce qui fait débat c'est la cause: est-ce que les aptitudes mentales sont principalement génétiques ou environnementales ?

SSJB:
M. Mailloux s’est bien défendu d’être raciste. Le dictionnaire Robert défini le racisme comme une « théorie de la hiérarchie des races, qui conclut à la nécessité de préserver la race supérieure de tout croisement et à son droit de dominer les autres ». Le Larousse pour sa part, le définit « comme un système qui affirme la supériorité d’un groupe racial sur les autres, en préconisant, en particulier, la séparation de ceux-ci à l’intérieur d’un pays ou même en visant à l’extermination d’une minorité. » Bien que M. Mailloux n’aille pas jusqu’aux conclusions mentionnées dans ces définitions, qui niera que ses prémisses pourraient y conduire facilement bien des gens ? a demandé Jean Dorion.

COMMENTAIRE:
en fait un raciste est quelqu'un qui juge que les races ou groupes ethniques diffèrent en qualité. Un anti-raciste est quelqu'un qui affirme qu'elles ne diffèrent pas. Mémo aux rédacteurs de ces deux dictionnaires: un jugement n'est pas un système ou une idéologie.

SSJB:
Les « études » basées sur les tests d’intelligence ont une valeur très relative, a-t-il souligné, et cela pour deux raisons : D’abord, on ne parvient pas à faire des tests d’intelligence indépendants des variables culturelles des diverses communautés comparées.

COMMENTAIRE:
Mais quelles variables culturelles y aurait-il aux États-Unis ? Je croyais que tous les jeunes mangeaient chez McDo, regardait MTV, allaient dans des écoles où ils sont abrutis chaque jour, regardent 8 heures de télé par semaine en moyenne, etc. Sérieusement, il faudrait parler de milieux et de cultures différents et pas juste de cultures différentes parce qu'aux États-Unis la "culture" dominante est celle de la télé et à peu près tout le monde regarde les même conneries. Et il y a quelques millions de wiggers, des blancs negrolâtres qui imitent la "culture" noire américaine alors qu'ils ne vivent pas dans les mêmes milieux d'où origineraient la "culture" noire de la rue.

La question qu'il faut alors se poser est: les milieux et les cultures naturelles (hors télévision) différentes dans lesquels les blancs et les noirs vivent sont-ils plus le résultats des différences noirs/blancs ou la cause de ces différences ?

SSJB:
Ensuite, il est à peu près impossible de départager, dans l’intelligence d’une personne ce qui est inné, c’est-à-dire hérité à la naissance, et ce qui est acquis, les deux composantes agissant l’une sur l’autre. Or, on sait que les conditions matérielles et l’environnement social et culturel ont un impact décisif sur le développement de l’individu. On ne peut donc pas faire abstraction de l’effet de la pauvreté, qui affecte la plupart des communautés noires, sur l’épanouissement de leurs membres, ni de la discrimination et d’autres facteurs qui peuvent affecter négativement leur motivation.

COMMENTAIRE:
Dorion adment qu'il peut y avoir de l'inné mais qu'il serait impossible à mesurer: puisque l'humain est complexe et que séparer l'inné de l'acquis n'est pas évident alors on doit présumer que l'inné est sans effets (0% inné, 100% environnement). C'est fort.

deux assez longues parenthèses:

pauvreté:
un pauvre aux États-Unis ou au Canada, à moins d'être un sans-abri, ne souffre pas de malnutrition ou de carences alimentaires à moins d'ignorer quelle genre de nourriture manger ou s'obtiner à manger au McDo et dans ce cas-là c'est pas une cause économique. Un individu qui vit seul au Québec peut bien manger avec une facture de moins de 500 $CAN par année, il suffit de découper des coupons et de prévoir à l'avance (je l'ai déja fait). Les autres effets de la pauvreté seraient peut-être le manque 'd'estime de soi' mais à voir l'intérêt que portent les typiques jeunes noirs sur leurs vêtements ridicules (et surtout les souliers) et leurs bijoux c'est dur de croire qu'ils ont un réel complexe d'infériorité ou qu'ils soient réellement pauvres au point de ne pas pouvoir bien manger. S'ils n'ont pas le temps de faire leurs devoirs d'école c'est peut-être parce qu'ils investissent trop de temps à s'amuser en gangs.

discrimination:
le système en place aux États-Unis en est un d'anti-discrimination envers les non-blancs et l'inverse envers les blancs:

dans les lois et le système judiciaire en général,

exemple: des procureurs en Idaho voulaient mettre en tôle un mec pour avoir dit 'nègre' a un joueur de football
http://www.vdare.com/fulford/idaho.htm

autre exemple d'un corps légal complètement idiot et anti-national:

Bar's 'Speak English' Sign Discriminatory, Commission Rules
http://www.channelcincinnati.com/news/5067065/detail.html
The Ohio Civil Rights Commission found Thursday that Tom Ullum violated the Ohio Civil Rights Act by hanging a sign that reads "For Service Speak English" at the Pleasure Inn.

dans les curriculum scolaires des tous les niveaux - universitaire/collégial/secondaire,

exemple: le témoignage d'une étudiante face aux débilités "progressistes"
http://www.vdare.com/misc/050908_kerry_brainwashing.htm
I was told to place myself on something called the Riddle Homophobia Scale. I chose the "acceptance" level. As it turned out, "tolerance" and "acceptance" are still considered "homophobic" ("implies there is something to accept"). Ultimately, I was told, I should aim to find myself nurturing GLBTQA, wherein I will realize that "gay/lesbian people are indispensable to our society", and will view GLBTQAs with "genuine affection and delight," manifested by an eagerness to be an ally and advocate for their community.


ainsi que dans les admissions dans ces institutions où les non-blancs ont préférence sur les blancs qui ont de meilleures performances scolaires,

exemple: US court denies white students' discrimination case - Reuters
http://www.nationalvanguard.org/story.php?id=6381
The Supreme Court in a major ruling in 2003 upheld the use of racial preferences in university admission decisions and cited the benefits of a diverse student body. The court upheld the University of Michigan's affirmative action program that favors minorities who apply to its law school.


dans les média où les crimes commis contre les blancs par des non-blancs sont ignorés alors que les rares crimes commis par des blancs contre des non-blancs sont traités comme des Évènements à enfoncer dans la conscience collective,

exemple: le brouhaha causé par la mort d'un noir au Texas, battu a mort par deux blancs
http://www.natvan.com/free-speech/fs993a.html
John King was sentenced on Thursday of last week, and NBC anchorman Tom Brokaw announced the news of the sentencing on the NBC Evening News with these words: "And in Jasper, Texas, today the racist got the death penalty." That's the way Brokaw introduced the news: not "John King got the death penalty" or "the man who was convicted in a dragging death got the death penalty," but "the racist got the death penalty."


dans les emplois (affirmative action) et les politiques des grandes compagnies,

exemple: le partenariat de Citigroup avec un groupe d'intérêts latino, National Council of La Raza ("La Race")
CITIGROUP'S PARTNERSHIP WITH LA RAZA
http://www.etherzone.com/2003/sans041503.shtml
Now turn that around. Would Citigroup form a partnership with an organization based upon race that’s membership and the issues it promotes were exclusively to the benefit of the white race? Would they offer financing for the above-mentioned purposes to those that are only White or serve Whites? What would be the consequences if it did so? If it did such a thing, Citigroup would be the subject of numerous lawsuits, boycotts, a massive negative media campaign, and quite possibly criminal prosecution for so-called hate crimes.


dans les politiques d'immigration du gouvernement qui sont une guerre ouverte contre la démographie blanche,

exemple: dans 50 ans la population des États-Unis devrait avoir 100 millions de plus de gens, la plupart des non-blancs et des latinos qui se reproduisent comme des rats

Des stats ici:
http://www.fairus.org/site/PageServer

Birth Rates Among Immigrants in America
http://www.amren.com/mtnews/archives/2005/10/birth_rates_amo.php
Among Mexican immigrants in the United States, for example, fertility averages 3.5 children per woman compared to 2.4 children per women in Mexico.
[...]
We have previously estimated from birth records that there were 380,000 births to illegal aliens in 2002, accounting for nearly 10 percent of all births in the United States.



Latinos Re-Examine Pregnancy in Teens
http://www.amren.com/mtnews/archives/2005/10/latinos_reexami.php
Of every 10 Latinas in Georgia, she tells parents, six get pregnant before turning 20, accordig to the Georgia Campaign for Adolescent Pregnancy Prevention.

Les deux grands partis politiques qui courtisent tous les lobbies raciaux non-blancs,

exemple: La Raza encore, les Démocrates et les Républicains se chamaillent pour savoir qui aime le plus les Mexicains
http://www.amren.com/mtnews/archives/2005/07/dean_immigrants.php
Democratic National Chairman Howard Dean told the National Council of La Raza yesterday that he expected the Republican Party to “scapegoat immigrants” during the 2006 election campaign.


et ces partis ne songeraient jamais à courtiser les blancs. Même les Républicains qui ont la majorité du vote des familles blanches refusent de les courtiser ouvertement et de satisfaire leur préoccupations, notamment face aux illégaux qui envahissent leur pays,

l'analyse du vote dans les dernières élections américaines:
http://www.vdare.com/sailer/050123_vindicated.htm

S'il y a de la discrimination négative contre les africains aux États-Unis c'est parce qu'il y a un avocat juif qui en a échappé une. Ce qu'il y a c'est un système de discrimination négative contre les blancs dans à peu près tous les secteurs de la société et de destruction raciale programmée via l'immigration massive de non-blancs et l'inaction délibérée face aux latinos illégaux venant du Mexique et de pays plus au sud.

On peut être d'accord avec l'idée de détruire les blancs en Amérique (et en Europe) mais faudrait pas essayer de nous faire croire que cette politique de remplacement raciale n'existe pas. D'ailleurs ne pas mentionner cet agenda et les actualités liées à celui-ci, faire patauger le groupe ciblé dans la noirceur alors qu'on est favorable avec le but visé est un très bon moyen de faire progresser cet agenda.

Faut pas connaître les États-Unis pour s'imaginer que la société est orientée vers les intérêts des blancs ou que les noirs sont au bas parce que les blancs racistes occuperaint des positions clés actuellement. Il y avait des racistes dans les institutions et la politique il y a 50-100 ans mais ça n'est plus le cas aujourd'hui.

de retour à la SSJB:
Lorsqu’une partie de nos concitoyens affronte des conditions qui rendent plus difficile l’accès réel à l’épanouissement personnel, la réaction humaine normale devrait être de les aider à vaincre ces obstacles, non de justifier les inéquités et d’encourager la discrimination au nom d’une supposée inégalité intrinsèque des individus. La pire conséquence de cette dernière façon de raisonner survient lorsque les personnes visées en viennent elles-mêmes à l’intérioriser. Si un seul enfant noir à Montréal arrive à penser que ses difficultés scolaires, par exemple, sont le résultat d’une infériorité innée, liée à la couleur de sa peau, c’est déjà une tragédie suffisante pour que nous dénoncions publiquement le discours de M. Mailloux.


COMMENTAIRE:
Jean Dorion suppose une égalité intrinsèque des individus. C'est un phénomène que j'aimerais l'entendre expliquer. Quel mécanisme naturel peut bien produire une égalité de tous les êtres à la naissance ? A moins que nos capacités mentales seraient dues au Saint Esprit, je ne vois pas comment.

Et la race n'est pas réduisable à la "couleur de sa peau". Elle influence une foule de caractéristiques dont une très pratique pour les anthropologues et les historiens, la forme des crânes :

http://medlib.med.utah.edu/kw/osteo/forensics/race.html

Par exemple lorsqu'on a retrouvé un squelette vieux de 9000 ans sur la rive de la Columbia près de Kennewick (d'où le nom "Kennewick Man") l'examen du crâne a permis de conclure qu'il n'était pas un amérindien.

http://search.japantimes.co.jp/print/features/books2005/fb20050724a2.htm

SSJB:
Les propos du Docteur Mailloux sont indignes d’un médecin, dont le rôle est censé être de soulager la douleur humaine, non de l’accroître, a poursuivi Jean Dorion. La Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal et la Ligue des Noirs déposeront donc dans les prochaines heures une plainte au Collège des médecins. Nous demanderons également au CRTC d’intervenir contre un discours qui est un encouragement déguisé à la discrimination.

COMMENTAIRE:
Jean Dorion s'imagine que la vérité doit être subordonnée aux sentiments des humains.

SSJB:
M.Philip souligne pour sa part le réconfort qu’a constitué l’attitude des animateurs et des autres invités de l’émission à Tout le monde en parle, qui n’ont pas caché leur réprobation face aux thèses défendues par M. Mailloux.

COMMENTAIRE:
ils ont gémi leur inconfort et leur hostilité comme des enfants d'école confrontés a des adversaires.

commentaire général:
Pourquoi ne pas simplement faire parvenir cette lettre dans les journaux et inviter Mailloux à répliquer ? Pourquoi il faudrait utiliser l'état pour le faire taire ? Parce que les gens sont trop cons pour comprendre la position de Jean Dorion ou parce que Jean Dorion ne veut pas de compétition face à sa position ?